Séminaire du 3 Avril 2009




Lieu

Université Paris-Dauphine, salle P508: comment y aller

Programme

14h00-15h00: E. Najm (TELECOM ParisTech) Service Orchestration with Orcharts and Typecharts

Abstract: We discuss a novel approach for the sound orchestration of services, based on expressing jointly behaviours and their types. We introduce Orcharts, a behaviour language for service orchestration and Typecharts, an associated behavioural typing language. Sessions play a pivotal role in this approach. Orcharts (orchestration charts) define session based services and Typecharts provide for session types with complex interaction patterns that generalise the request/response interaction paradigm. We provide an algorithm for deciding behavioural well typedeness and discuss the properties of well typed Orcharts. (Joint work with Alessandro Fantechi).

15h00-15h30 : S. Youcef (Université Paris-Dauphine) Bornes du temps de réponse des services Web composites

Abstract: La dégradation des mesures de performances des services Web peut engendrer de sérieuses conséquences telles que <<la perte de clients>>, <<la perte d'image>>, etc. Ces deux points à eux seuls nécessitent le développement de nouvelles méthodes et techniques afin d'analyser leur QoS. A cela, s'ajoute leur complexité grandissante. Nous proposons donc des familles de modèles bornant supérieurement le temps de réponse des services Web composites. Ces modèles sont plus simples à résoudre que le modèle initial. En effet, nous proposons des modèles qui permettent de décroître la complexité de calcul du temps moyen de réponse d'un service Web composite dans le sens de la réduction des équations de récurrence nécessaires à son calcul. Notre apport consiste essentiellement à considérer d'autres constructeurs que ceux supportés directement par le standard BPEL4WS. Plus précisément, nous étudions deux types de patrons à savoir : <<invocation parallèle et nombre de services constant>> et <<invocation parallèle et nombre de services aléatoire>>. L'intérêt de notre approche provient du fait que l'on peut trouver un compromis entre la qualité de la borne et le temps de son calcul numérique. Le cadre de l'analyse est celui des chaînes de Markov à temps continu. La technique utilisée est celle du couplage des processus aléatoires..

15h30-16h00: pause café

16h00-16h30: vie du groupe